Surdose de poudreuse au mont Orignal…

Connaissez-vous le mont Orignal? Cette station de ski située à Lac-Etchemin dans région de la Chaudières-Appalaches n’est pourtant qu’à une heure des ponts. On y accède l’autoroute Robert-Cliche, en passant par Frampton, ou encore par Lévis, en passant par Saint-Henri…

La station de ski Mont-Orignal est exploitée sous forme de coopérative de solidarité depuis 2012. Menacée de fermeture, c’est toute la région qui s’est mobilisée pour sauver ce jalon majeur de l’industrie touristique etcheminoise. On peut donc toujours y faire du ski alpin, ski de fond, raquette, glissade sur tube, etc.

Par une journée ensoleillée, mais froide, nous avons testé les sentiers de raquette avec un couple d’amis collaborateur. Mentionnons d’emblée que la station de ski et la municipalité voisine de Saint-Léon-de-Standon ont unis leurs efforts cet hiver pour bonifier le nombre de sentiers, portant ainsi à 35 km la longueur totale du réseau offert. De plus, c’est gratuit! Certains de ces sentiers sont accessibles l’été, d’autres se trouvent sur des terres privées et ne seront possiblement pas ouverts.

Quelques minutes de marche et déjà le panorama s'ouvre aux marcheurs grimpant le mont Orignal. Photo : SaQC

Quelques minutes de marche et déjà le panorama s’ouvre aux marcheurs grimpant le mont Orignal. Photo : SaQC

Sur ces 35 km de chemins bien balisés, plusieurs parcours sont possibles. Les amateurs de dénivelé peuvent notamment faire le tour du centre de ski en grimpant le mont Orignal et le mont Turmel. Les points de vue sur la campagne environnante sont très intéressants. Il est également possible de parcourir les érablières et les forêts voisines de colline en colline dans une forêt splendide, ce que nous avons fait. En peu de temps, nous sommes arrivés au bout des traces existantes dans une neige poudreuse fraîche ralentissant notre progression. Au retour, un sentier plus facile longeant la rivière Etchemin nous ramène du refuge (le seul du réseau) vers l’accueil. Il est également possible d’explorer le réseau du côté de Saint-Léon qui semble offrir de beaux sommets à grimper (accessible par le mont Orignal ou par le rang Sainte-Marie).

D’immenses glaçons nous attendaient sur un des sentiers du mont Orignal. Leur aspect rappelle la silhouette d’un orgue… Photo : Collaboration spéciale, SaQC

Sans être une nature vierge infinie, le territoire accessible en raquettes offre une série appréciable d’environnements naturels (montagnes, érablières, pessières, crans rocheux, rivière) où nous avons rarement vu autant de pistes de chevreuils et autre faune hivernale. De plus, les amateurs de quiétude seront comblés : une chance pour un établissement aussi près de la ville!

Forêt à proximité du mont Orignal. Quoi de plus agréable que de marcher dans une érablière au mois de mars en plein soleil? Photo : Collaboration spéciale, SaQC.

Forêt à proximité du mont Orignal. Quoi de plus agréable que de marcher dans une érablière au mois de mars en plein soleil? Photo : Collaboration spéciale, SaQC.

Advertisements